Journée d’étude internationales / 17&18 octobre 2019

Expérience de migration en contexte de violences ou quand raconter devient impossible.

Approches comparées France/ Québec pour un dialogue entre migrants, praticiens, chercheurs

PROGRAMME

Jeudi 17 octobre 2019

8h45 – Allocution de bienvenue : Elvire Diaz, Directrice du Mimmoc, Ariane Le Moing

(Mimmoc/IEAQ), Lilyane Rachédi (École de travail social de l’UQAM, MECMI)

ATELIER 1 : RÉCIT INDICIBLE (MATIN)

9h – BLOC A Présidence : Michèle Vatz Laaroussi

1-Guillaume Martin, médecin, Clinique des réfugiés, Calgary : « Les traumatismes indicibles des

réfugiés yazidis et leur lutte face aux institutions canadiennes pour le regroupement de leurs

familles : témoignage d’un médecin à la clinique des réfugiés de Calgary »

2-Ayman Al Joumaa (Université de Poitiers), « Tu viens d’où ? »

3-Mohammad Alsadhan (Université Paul Valéry Montpellier), « Recueillir les récits des réfugié-e-s

syrien-ne-s. Une démarche scientifique pour rendre compte de l’expérience (in)racontable »

Questions/Discussion

Pause-café (10h15)

10h30 – BLOC B Présidence : Paul Konan N’Dri

1-Adelina Miranda (Université de Poitiers), « Le dicible et l’audible dans les récits

autobiographiques »

2-Karine Gatelier (Université Grenoble-Alpes) et Séréna Naudin (Université Paris 8), « L’indicible

récit de soi. Expérience d’un atelier radio pour sortir des injonctions et des assignations adressées

aux personnes étrangères primo-arrivantes en demande d’asile »

3-Lisa Carayon (Université Paris 13), Julie Mattiussi (Université de Haute-Alsace), Arthur Vuattoux

(Université Paris 13), « Les voix étouffées : l’impossible récit des violences migratoires subies par

des jeunes étrangers isolés »

Questions/Discussion

REPAS (12h15-13h45) – Salle Thélème, restaurant universitaire

ATELIER 2 : LE RÉCIT REVISITÉ (APRES-MIDI)

14h – BLOC A Présidence : Ariane Le Moing

1-Frédérik Detue (Université de Poitiers) : « Témoigner en littérature de son expérience migratoire :

une tentative de conjurer l’inhospitalité ? »

2-Geneviève Guetemme (Université d’Orléans) : « Nathalie Loubèyre raconte les migrants de

Calais : No Comment »

3-Anne Morel van Hyfte, « De l’intime au politique : Théâtre et slam, où PRENDRE PAROLE

devient un objet de fierté »

Questions/Discussion

Pause-café (15h15)

15h30 – BLOC B Présidence : Lilyane Rachédi

1-Isabelle Lucas (Centre social Toit du Monde, Université de Poitiers) et Isabelle Feuillet (Artiste et

metteuse en scène de la Compagnie Théâtre en Herbe), ¶\ Le projet artistique avec et pour le public

migrant ¶]

2- Kara Schmidt-Fusco (Université Côte d’Azur – Nice), « La littérature comme moyen de raconter

l’indicible : La narration des traumatismes migratoires dans The Boat People de Sharon Bala et

Ceux du lointain de Patricia Cottron-Daubigné »

3-Maurice Kamdoum Mangoua (École normale supérieure de Bertoua au Cameroun), « Migrations

et écriture de la déconstruction dans Black Bazar d’Alain Mabanckou »

Questions/Discussion

Pause-café (17h-17h30)

17h30 -Lecture performée – Maïa Commère « Notre chance » : texte documentaire élaboré par

Laure Bonnet à partir de témoignages autour de l’intégration des mineurs isolés, basé sur des

entretiens avec des jeunes et des acteurs de leur accompagnement (famille d’accueil, bénévoles,

travailleurs sociaux…)

Questions/Discussions : échanges animés par Yasmina Brunet

Cocktail (19h-20h)

***

Vendredi 18 octobre 2019

ATELIER 3 : LE RÉCIT FACE AUX INSTITUTIONS ET AUX

POLITIQUES (MATIN)

8h45 – BLOC A Présidence : Paul Konan N’Dri

1-Andréanne Charpentier (Cour pénale internationale de La Haye), « Quand une victime des pires

atrocités témoigne devant la Cour pénale internationale »

2-Daniel Senovilla (IR CNRS-MIGRINTER- Université de Poitiers) et Océane Uzureau (Université

de Gand, Belgique), « Créer les conditions pour recueillir les récits des mineurs et jeunes migrants

se déclarant mineurs non accompagnés »

3-Yasmina Brunet (Maison des 3 Quartiers, Poitiers), « Le récit de solidarité « empêchée» :

«Tout le monde sait ce que vous faites mais personne ne veut l’entendre » »

Questions/Discussion

Pause-café (10h)

10h15 – BLOC B Présidence : Lilyane Rachédi

1-Isabelle Rigoni (INSHEA/Grhapes, Université de Bordeaux), « Les enseignants face aux

expériences migratoires juvéniles exprimées en contexte scolaire »

2-Paul Konan N’Dri (Haute école de travail social et de la santé, Lausanne, Suisse), « Derrière les

barrières institutionnelles et politiques : l’impossible deuil des requérants d’asile face à la mort d’un

proche resté au pays »

Questions/Discussion

11h20 – ATELIER D’APPROPRIATION ANIMÉ PAR MICHÈLE VATZLAAROUSSI

Migrations, violences, morts et récits impossibles : Comment les conférences de la journée

peuvent inspirer vos expériences, vos pratiques et vos expertises ?

Regards croisés sur les traces des récits (scientifiques, artistiques, médicales, etc.) et pertinence

pour le travail social : présence des chercheurs, praticiens et migrants.

REPAS (12h30) – Salle Thélème, restaurant universitaire